MAITRISEZ VOTRE STRESS !

Avant d'entreprendre un régime amaigrissant, vous devez prendre le temps de vous interroger sur vos habitudes de vie et les contraintes auxquelles vous êtes soumis.

Une période de déprime, de stress ou au contraire une période de festivités ne sont pas propices pour débuter un programme de régime. Car il vous sera plus difficile de résister à la tentation qu'en temps normal.

Si vous commettez un ou plusieurs écarts, vous risquez de culpabiliser et de croire que vous n'avez pas de volonté ; alors qu'en réalité, vous auriez pu vous parfaitement vous contrôler dans des circonstances plus favorables.

Pour ne pas craquer, utilisez le stress comme moteur et non pas comme élément destructeur :
  • Maîtrisé, le stress vous permet de canaliser votre énergie pour plus d'efficacité.
  • Non contrôlé, il peut mener à la dépression.
Pour enrayer la déprime de manière naturelle, vous devez utiliser de l'huile de colza et consommer davantage d'oméga-3. Présents dans les poissons d'eau froide (maquereau, anchois, sardine, hareng, morue, thon, haddock, truite, saumon). Cela régénère les membranes des neurones et améliore ainsi votre santé morale.

MANGEZ "INTELLIGENT"

Prendre une collation entre deux repas, si vous avez vraiment faim (crampes d'estomac douloureuses et sensation de fatigue intense en cas d'hypoglycémie) n'est pas préjudiciable à la réussite de votre régime.

En fait, il vaut mieux que les repas soient suffisamment copieux pour éviter l'apparition de la faim entre les repas, car une faim imprévue peut entraîner des débordements alimentaires liés à l'urgence de manger.

Vous pouvez fractionner votre ration en 4 ou 5 prises, sans problème.
Ce qui importe, c'est que ces collations soient complètes et bien choisies : un yaourt et 1 fruit sont toujours préférables à une barre chocolatée ou des gâteaux.